Vallée du Célé des parfums d'intimité

Présentation du territoire de la Vallée du Célé

Le bassin du Célé


Principal affluent en rive droite du Lot après la Truyère, le Célé prend sa source dans les contreforts du massif central à 715 m d’altitude sur la commune de Calvinet. Il s’écoule sur 101 km selon une direction globale nord-est / sud-ouest avant de se jeter dans la rivière Lot à Bouziès.
Le Célé est alimenté par près de 790 km de cours d’eau qui drainent un bassin de 1 249 km².
Ce bassin versant, très contrasté, traverse trois régions naturelles :
 la Châtaigneraie Cantalienne et le Ségala Lotois, secteurs de moyenne montagne cristalline ;
 le Limargue marneux et argileux qui constitue une étroite bande de transition ;
 les Causses du Quercy, vaste plateau calcaire entaillé par le Célé.
 
Cette spécificité explique que des espèces inféodées aux milieux de moyenne montagne côtoient des espèces méridionales.
Soumis aux mêmes contraintes météorologiques et climatiques que le Lot, mais non réalimenté puisqu'il n'existe pas de grands barrages, le Célé et son principal affluent la Rance apparaissent plus turbulents.

Contexte administratif du bassin

Carte de situation

Le bassin du Célé se situe à la frontière des régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes, sur les départements du Lot (72 communes) du Cantal (28 communes) et de l'Aveyron (1 commune). La grande majorité des 101 communes du bassin sont regroupées au sein de 9 communautés de communes.
L'ensemble des élus de ce territoire se sont accordés sur la nécessité de mettre en place un outil de gestion de l'eau : le SAGE. C'est le Syndicat mixte du bassin de la Rance et du Célé, regroupant l'ensemble des communes ou communautés de communes du bassin versant, qui porte cette démarche.


Page précédente : Accueil
Page suivante : Informations touristiques